Cursus

Une formation sur 3 semestres

La formation se déroule en trois semestres S8, S9 et S10.

Le semestre 8

Le premier semestre S8 est constitué d’enseignement optionnels de pré-spécialisation. Il comporte 5 unités d’enseignement (UE) communes à toutes les spécialisations et 5 unités d’enseignement de spécialisation, spécifiques à la formation POMAR agro-économiste.

Tronc commun (12 ECTS)

UE Management et entreprenariat (26h)
UE Notion de risque - Evaluation, gestion, prévention (25h)
UE Analyse de données (25h)
UE Conduite de projet innovant (60h)
UE Langues étrangères

  • LV1 : anglais (2h/semaine)
  • LV2 : allemand, espagnol, italien, autre (2h/semaine)
  • LV3 (facultative) : allemand, espagnol, italien

5 Unités d’Enseignement (UE) optionnelles (20 ECTS)

3 UE d’économie de pré-spécialisation parmi :

  • Stratégies industrielles et politique de la concurrence
  • Analyse économique et financière des entreprises des filières agricoles
  • Politiques économiques nationale et internationale
  • L’environnement vu par les sciences sociales (économie, droit)

1 UE Économétrie des séries temporelles
1 UE au choix dans le catalogue

Le semestre 9

Le semestre S9 est centré sur les apports conceptuels et méthodologiques nécessaires à l’insertion du raisonnement économique dans les processus d’aide à la décision publique ou privée. Les liens entre théorie et pratique sont privilégiés. Au cours de ce semestre, les enseignements de la spécialisation sont totalement mutualisés avec ceux du master E2AME et les possibilités de choix d’UC dépendent du cursus suivi (ingénieur / master).
En fonction du parcours choisi, certains volets pourront être plus approfondis :

  • la conception, l’analyse, l’accompagnement et l’évaluation de politiques publiques
  • l’analyse et la modélisation économique pour comprendre les effets d’une modification de l’environnement ; i) économique (marché), ii) réglementaire (politiques, réglementation), iii) naturel (pollution)
  • l’analyse des marchés des matières premières, la gestion du risque et l’analyse concurrentielle des entreprises agroalimentaires
  • la connaissance des outils macroéconomiques pour l’analyse des politiques sectorielles et commerciales. L’analyse de leurs impacts sur le développement territorial et national au Nord et au Sud.

2 UE obligatoires

UE1 : Économie et modélisation : outils de base

  •  Microéconomie
  • Méthodes d’optimisation appliquées aux choix de production
  •  Micro-économétrie 14 crédits

UE2 : Outils professionnels

  • Projet thématique
  • Voyage d’études à Bruxelles
  • Journée RSE
  • Langues : LV1, LV2

2 UE optionnelles

Chaque étudiant choisit de suivre en totalité l’une de ces UE optionnelles, puis se constitue une UE « libre » composée de 4 UC choisies dans les autres UE non complètes. Une séance d’aide aux choix de cours est organisée à la rentrée pour définir avec chacun le parcours le plus adapté à son projet professionnel.

UE3 : Marchés et entreprises

  • Choix d’investissement
  • Marchés à terme et gestion du risque
  • Marketing industriel - achats
  • Stratégies industrielles dans les filières et à l’international
  • Économie de la consommation

UE4 : Economie des productions marines

  • Environnement et enjeux internationaux du secteur des pêches
  • Gestion intégrée des zones côtières
  • Aménagement des pêcheries
  • Modélisation bioéconomique appliquée à la mer

UE5 : Politiques de développement national et international

  • Échanges internationaux et politique agricole commune
  • Macroéconomie du développement
  • Économie géographique, régionale et spatiale
  • Pauvreté et sécurité alimentaire

UE6 : Économie de l’environnement et des ressources

  • Économie et intervention publiques
  • Biodiversité et services écosystémiques marins
  • Politiques agri-environnementales
  • Économie des ressources naturelles

 

Le semestre 10

La formation se termine par un stage de fin d'études (S10) qui se déroule en milieu professionnel durant 6 mois au moins de mi-février à début septembre (24 semaines minimum). L’objectif est de valoriser les connaissances et méthodes de travail acquises au cours de la formation des semestres 7, 8 et 9, et d’acquérir des connaissances et une expérience dans un domaine vers lequel les étudiants souhaitent s’orienter.

Le stage de fin d’études a pour but d’analyser un problème dans le cadre d’un projet ou d’une étude réalisés au sein de la structure d’accueil en France ou à l’étranger. Il donne lieu à la rédaction d’un mémoire exposant l’analyse du problème et la réponse apportée, il est soutenu à l'oral devant un jury au mois de septembre.

Ministères ou collectivités locales
Ministère de l'AgricuIture (Paris) : Analyse des effets d’un accord de libre-échange EU-UE sur la filière bovine française.
Département Seine-et-Marne : Conduite du changement en Seine-et-Marne, étude des freins et leviers de l’évolution des pratiques agricoles
Région Bretagne (Rennes) : Bilan et identification des facteurs de contractualisation 2007-2013 de MAE en région Bretagne

Organismes publiques ou para-publics, chambres d’agricultures, instituts techniques
Agence de l'eau Seine Normandie (Nanterre) : Coût de la restauration hydro morphologique.
IFIP (Toulouse) : Analyse du secteur de la charcuterie-salaison en Union européenne
Chambre d'agriculture du Var (Toulon) : Transmission des exploitations agricoles sur l’intercommunalité de Provence Verdon

Organisations Professionnelles Agricoles
Fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux  (Paris) : Les protéagineux dans la lutte contre le changement climatique

Bureaux d’études
Oréade Brèche Agence Sud (Toulouse) : Évaluation des mesures de soutien spécifiques de la PAC mises en œuvre en UE (Article 68) en France
Decid&Risk (Rennes) : Stratégies de gestion des risques des élevages dans un contexte instable

Entreprises du secteur agricole et agroalimentaire
Danone direction lait (Paris) : Communication interne et externe Direction lait - détermination d’une nouvelle formule prix du lait
TNS SOFRES (Paris) : Analyse des comportements et perceptions des consommateurs par rapport à la distribution des produits alimentaires

Banques, assurances, analystes de marché
FEED ALLIANCE (Rennes) : Optimisation risque et qualité des achats de matières première agricoles.
Crédit Agricole SA (Paris) : Etude des déterminants de la compétitivité des exploitations agricoles laitières et céréalières
GROUPAMA (Paris, Pékin) : Développer et expérimenter des contrats d’assurance indicielle en Chine.

Organismes internationaux
FAO (Rome, Italie) : Analyse coût-efficacité des mesures d’atténuation des gaz à effet de serre dans les élevages
IFPRI (Washington, USA) : Évaluation des impacts de l’utilisation de biocarburants de seconde génération sur les usages des sols en MEGC.
Oréade Brèche (Toulouse) : Évaluation de la réforme de l’OCM viti-vinicole 2008, effet sur la compétitivité de la filière.